Continuous Delivery

CONTINUOUS DELIVERY : Délivrer en continue toutes les composantes d’un projet ou d’un produit

L’article précédent « LA GUERRE DES METHODES » mettait en avant un nouveau challenge à relever par les équipes informatiques :Timetomarket1
Or, réussir ce challenge implique, entre autres, la mise en œuvre à toutes étapes de production du projet (produit) de la notion de « FULL COLLABORATIVE CONTINUOUS DELIVERY » c’est-à-dire :Continuousdelivery2La cartographie qui suit, est un exemple (loin d’être exhaustif) de système de livrables et d’indicateurs qu’il conviendrait d’intégrer dans un contexte de « FULL COLLABORATIVE CONTINUOUS DELIVERY »

Think-Phasis3

Build-Phasis4

Run-phasis5

Sachant que tout livrable peut être une entrée d’autres livrables :

  • Les besoins d’une Road Map alimentent le Backlog « Agile »,
  • les Backlog -> les Sprints,
  • les Sprints -> les Gantt projets,
  • Les spécifications -> le référentiel documentaire et les User Stories,
  • Les maquettes -> les templates de pages
  • Les commits -> les branches de versions du référentiel de source,
  • Les branches de versions du référentiel de source -> les Builds,
  • les Builds -> les automates de déploiement,
  • ,

il est alors facile de comprendre que des outils collaboratifs permettant :

  • l’organisation (product process workflow)
  • l’industrialisation
  • l’automatisation

des tâches sont indispensables.

Alors, existe-t-il des solutions ?

Tout d’abord, Le Devops, tendance visant à aligner les équipes de développement et les « ops » – intégrateurs – chargés d’exploiter les applications existantes, a permis de voir l’émergence d’outils d’industrialisation des étapes de CONSTRUCTION, CONTROLE QUALITE et DEPLOIEMENT.

Ensuite, Les institutionnels du génie logiciel (IBM, HP, Oracle, Microsoft, etc.) fournissent des plate-formes collaboratives couvrant les étapes allant de la DOCUMENTATION au TEST.

Enfin, des éditeurs spécialistes et des projets OPEN SOURCE (les deux sont pléthoriques), des acteurs majeurs de la Net Economie (Google, Amazon, etc.) couvrent unitairement ou par partie l’ensemble des différentes étapes, charge à l’équipe « Devops » de les assembler pour constituer une véritable « USINE A PRODUIRE A FLUX TENDU ».

Dans le prochain article, nous verrons s’il est aberrant de faire cohabiter PMO, GANTT et SPRINT.