Objets connectés : De la Belle idée au Business en 3 étapes : les 3 B

objet-connecte1

Ce Mardi 30 Juin 2015, EuraTechnologies organisait une conférence sur l’Internet des Objets (IOT) dans le cadre de ses Euratech Summer Days, 2 jours consacrés à l’innovation numérique.

La matinée présentait les 3 phases clefs d’un projet IOT :

  1. De l’idée au prototype
  2. Du prototype au produit final
  3. Crowdfunding et financement

Ces 3 étapes ressemblent fortement à notre  « règle des 3 B », qui nous tient particulièrement à cœur chez Salto

Belle Idée – Bonne Idée – Idée Business

  1. Belle idée : De l’idée au prototype

Objectif : Vérifier au plus vite qu’une belle idée est un bon produit, pour ne pas perdre de temps inutilement.

Moyens : Faire un monstre (Proof Of Concept) au plus vite et à moindre coût pour démontrer la faisabilité. Un Raspberry Pi ou Arduino vous seront utiles pour réaliser cette phase sans gros investissement.

  1. Bonne idée : Du prototype au produit final

Objectif : Transformer un bon prototype en business

Moyens : Créer un design (Hardware et Packaging) et préparer l’industrialisation (Fabrication en masse, Approvisionnement, Réseau de distribution, etc.)

  1. Idée Business: Crowndfunding et financement

Objectif : Financer son projet grâce aux levées de fonds et plateformes de crowdfunding.

Moyens : Le Crowdfunding ça parait magique quand on voit certaines success stories qui ont levé des sommes importantes en quelques jours, mais ça se prépare fortement en amont.

Comme le signale très justement l’intervenant : « C’est un pistolet à un coup et il faut mettre dans le mille, parce que si vous manquez votre coup, la cible, elle, ne vous manquera pas ».

Autrement dit, vous présentez votre projet pour obtenir des financements,  et cela vous marquera pendant un certain nombre d’années. Donc, inutile de retourner sur la plate-forme si vous échouez, vous serez « marqué au fer rouge ». Alors réfléchissez-bien, préparez-vous et lancez votre projet !

illustration

Voyons un peu plus loin…

Cela dit, certaines questions subsistent :

Qu’en est-il du piratage des données, de la gestion transactionnelle, de l’interopérabilité ou de l’orchestration des objets ? Les réponses sont encore vagues et c’est le sujet qui nous intéresse en priorité aujourd’hui concernant l’internet des objets.

Votre avis nous intéresse sur les aspects fiabilité et sécurité des objets connectés, partagez le avec nous !